Contrairement à ce qu'annonce la couverture du dossier pour ce documentaire, la durée du film sera de 52'.

Le dossier est disponible auprès de l'auteur.(format Word)

Il comporte notamment un synopsis très développé, quelques images et plusieurs témoignages.


Extrait du dossier :

 

RESUME

Quel rapport peut-il exister entre une troupe de comédiens confirmés, à l'aube du 21ème siècle, et les angoisses de bons chrétiens d’avant-guerre, tourmentés par leur vie sexuelle ?

La réponse tient dans une collection de lettres adressées à un certain Abbé Viollet, sorte de sociologue catholique des années 30, retrouvées par une historienne et " dites " par des comédiens, qui provoquent la stupéfaction de nombreux spectateurs… dans des bars et autres lieux publics.

La troupe dirigée par Didier RUIZ comporte plus de trente comédiens, qui ont donné depuis 3 ans plus de 200 " représentations " au cours desquelles ils redonnent vie et sens à ces courriers du sexe d’un autre âge, dans des lieux aussi intimes que le sont les textes qu’ils " interprètent "..

Chaque soir, un étrange rituel se met en place et chaque comédien " devient ", le temps d’un récit, une personne ayant vécu il y a 70 ans et préoccupée par des sujets et des maux intimes qui nous sont révélés - dans un français d’une qualité rare - avec une force décuplée, sur le ton d’une brûlante confession.

C’est tout un pan de la vie sexuelle de nos grands-parents qui nous est dévoilé, et ce film raconte comment une historienne, Martine Sevegrand, et une troupe de comédiens de talent ont pris le relais de ces confessions intimes et, investis d’une mission qui relie patrimoine sociologique et exploration théâtrale, ont décidé de mettre des visages sur des lettres et d’offrir une voix à des âmes en détresse.

Une plongée totalement inattendue au cœur de l’intime…

 

Ce film ne mettra pas simplement en scène les monologues dits par les comédiens.

Il retracera tout le parcours qui a mené à la découverte des lettres et apportera un éclairage nouveau sur le "non-dit" qui a prévalu, lorsqu'on évoquait les choses du sexe.

Cet article de Libération a été un déclencheur et a suscité l'envie de mieux comprendre la démarche de cette troupe, puis m'a donné envie de découvrir l'envers du décor et témoigner de ce pan méconnu de l'histoire quotidienne de nos aïeuls.


Il existe une "bande-annonce" - montage d'images de repérages - au format Quicktime, sur CD.
Ce document vidéo complète très bien le dossier de présentation du film.

Pour obtenir une copie du dossier (format Word) ou du CD, il suffit de m'en faire la demande,
(5 Euros de frais de copie et de port pour le CD)